stefan pflug

Stefan Pflug est un réalisateur primé basé à Copenhague. Storyteller naturel, il tend à donner du corps à la voix de la génération Z et Y par le biais d’une narration visuellement impactante, avec énergie et passion.

- As-tu un rituel pré- ou post-tournage / shoot ?

J’aime commencer la journée par rassembler tout le monde, peu importe combien on est. Même si la majorité des gens se connaissent déjà, c’est bien de faire un rapide tour de table pour tous se présenter, et présenter les postes. Ça unit l’équipe et ça montre au client comment on fonctionne ensemble.

Après, je prend toujours un apéro pour la fin de journée ! Mes classiques, c’est le Mümmelmann, le Fernet Branca et l’Underberg. Le dernier, c’est mon père qui me l’a fait découvrir quand j’étais plus jeune.

- Un artiste qui a changé ta vie ?

Jose Gonzales m’inspirera toujours.

Au début, je l’ai découvert grâce à une pub épique pour Samsung. Bien sûr, c’était bien avant de travailler dans le milieu. Il y avait une chaleur qui me faisait vraiment vibrer dans sa musique, dans ses paroles. Une mélancolie qui me parlait quand j’étais ado, et même toujours aujourd’hui.

J’ai intégré ses chansons au fil des années et je suis allé le voir en live, et il m’est sorti de la tête... et il est revenu il y a quelques temps, encore une fois par un film. Un de mes préférés : The Secret life of Walter Mitty !

- L'époque à laquelle tu aurais aimé vivre ?

Honnêtement, je suis content des décennies par lesquelles je suis passé. Les années 90 sont un peu surévaluées mais c’était un temps d’expérimentation avant les smartphones, l’époque de Championship Manager, du premier GTA et de Tekken sur la Playstation 1 !

- Que fais-tu pour te détendre ?

J’adore les bonnes séries. Pas celles qui sont « pas mal », plutôt les vraiment bonnes. Les affaires de crime, en général. Celles qui te captivent et t’arrachent de ton satané telephone ! Parmi mes préférées : True Detective, Monster, The Killing et Sons of Anarchy. A part ça, j’aime bien cuisiner, mais je ne trouve pas autant le temps que je le voudrais...

- Qu’y a-t-il sur ta table de nuit ?

Un réveil Dark Vador Lego et une lampe Philippe Starck.

Stefan Pflug is an award winning Copenhagen based filmmaker aiming to amplify the voice of generation Z and Y through visually compelling narration. Stefan is a natural storyteller focusing his energy and passion within the lifestyle category.

- Do you have a pre- or post-shooting ritual ?

I like bringing the team together, no matter how big. Even though most of the team often know each other, I believe a ‘name and function round’ is valuable. It makes everyone feel included and provides the client with an understand of the workings on a set.

Further, I always bring a ‘bitter’ on set for the team to end the day. Current favourites include Mümmelmann, Fernet Branca and Underberg. The latter introduced by my father at an early age.

- An artist who changed your life ?

Jose Gonzales continues to inspire me.

Coming to think about it, his music first came to me through film, in an epic commercial for Samsung. This was of course way before I was in the industry. There was something particularly heartfelt about his music and lyrics. A melancholy that I needed to indulge in as a teenager and still to this day.

His songs stuck with me for years and I went to see him live, but I somehow forgot over time. Then he reappeared a while back, again through film. This time in one of my favourite features, ‘The Secret Life of Walter Mitty’.

- The decade you would’ve like to live in ?

Honestly, I’m quite happy with the decades I’ve lived. I think the 90’s are overrated, but I am thankful to have experienced a time before smartphones, a time with Championship Manager, the first edition of Grand Theft Auto and Tekken on Playstation 1.

- What do you do in order to relax ?

I love putting on a great show. Not an average show, a truly great one. Usually crime. One that can captivate me and keep me off the damn phone. Personal favourites include True Detective, Monster, The Killing and Sons of Anarchy. Other than that, I love to cook but I fail to find the time as much as I would like.

- What is on your bedside table ?

A Darth Vader clock from Lego and a Philippe Starck lamp.

stefan pflug